Fantasy

Daevabad, tome 1 : La Cité de Laiton de S. A. Chakraborty

Note : ★★★★☆ — « Je regrette de ne pas avoir été transcendé comme je pensais l’être avec ce premier volet. Néanmoins, il est indéniable que j’ai été séduit par l’univers oriental grâce à son incroyable ambiance, retranscrite avec détails, et totalement convaincu par la richesse et la complexité de l’intrigue géopolitique portée par une mythologie parfaitement maitrisée et travaillée. »
lalocataire

Une épopée inoubliable et magique au cœur des légendes et des mythes du Moyen-Orient !

Résumé :
Dans les rues du Caire du XVIIIe siècle, Nahri est une jeune escroc aux talents inégalés : lecture de la main, exorcismes et un mystérieux don de guérison ; elle a fait des nobles ottomans sa cible principale dans le but de survivre. Un jour, pendant l’un de ses «  coups  », elle invoque accidentellement Dara, un mystérieux guerrier djinn, et elle va comprendre trop tard que même les stratagèmes les plus intelligents peuvent avoir des conséquences mortelles.
Forcés de fuir Le Caire, Dara et Nahri voyagent ensemble à travers des sables chauds et balayés par le vent, grouillants de créatures de feu et de rivières où dorment les mythiques Marids. Des ruines de métropoles humaines autrefois magnifiques aux montagnes où les oiseaux de proie ne sont pas ce qu’ils semblent, leur périple a pour destination Daevabad, la légendaire Cité de Laiton.

Chronique :
Comme bien souvent avec leurs sorties, De Saxus m’a totalement conquis avec leur magnifique livre-objet et leur intriguant résumé qui m’a rendu plus que curieux concernant ce premier tome. Malheureusement et malgré un univers et une mythologie détaillée et approfondie, je n’ai pas réussi à être totalement happé par ma lecture.

Pourtant les premiers chapitres m’ont plus que ravi et m’ont très vite baigné dans une ambiance orientale totalement enivrante et dépaysante. Je n’ai eu aucune difficulté à m’imprégner de cette culture et de leurs traditions et autres coutumes. Tout comme il m’a été pertinent de découvrir la mythologique spécifique des Djinns qui se dévoile travaillée avec une particulière minutie. Je remercie sincèrement S. A. Chakraborty pour son incroyable travail de recherche, offrant un roman à l’univers cohérent et parfois assez instructif.
Malheureusement, le soufflé est retombé assez vite au milieu de ma lecture la faute à quelques longueurs, permettant à l’auteure de dresser un contexte historique aux conflits géopolitiques profonds et complexes à découvrir. Ainsi et quand bien même j’ai pris plaisir à déceler et à comprendre toute l’étendue de cette incroyable intrigue, ces quelques longueurs ont freiné mon rythme de lecture. Seule le dernier quart de La Cité de Laiton a très rapidement ravivé mon attention et ma curiosité grâce à un final explosif et haletant à découvrir, donnant très envie de découvrir le second volet qui se promet bien plus sombre.
Néanmoins, il est indéniable que le style de S. A. Chakraborty est percutant à lire et les nombreux sujets traités, parfois assez sombres, au cours de cette aventure m’ont plu. De plus, cette dernière ne laisse vraiment rien au hasard et chaque détail comte, lui permettant d’offrir un premier volet à l’immersion incroyable. D’autant plus que sa plume reste facile et agréable à lire. C’est pourquoi malgré l’épaisseur de ce roman, je n’ai pas eu de peine à en venir à bout.

Il faut dire que les personnages m’ont tout autant séduit que l’univers. Ainsi, partir à l’aventure avec Nahri, cette jeune voleuse et guérisseuse, est tout simplement exaltant. J’ai pris plaisir à découvrir Caire et sa mythologie grâce à ce personnage intrépide, courageux et rusé. J’ai trouvé cette dernière totalement attachante du fait de son ignorance concernant Daevabad, la légendaire Cité de Laiton et le monde qui l’entoure. Cette incompréhension et les doutes qui l’assaillent lui apporte une dimension humaine totalement crédible. D’autant plus que Nahri libérera involontairement Dara, ce mystérieux guerrier djinn qui lui en fera voir de toutes les couleurs. J’ai apprécié la dynamique de ce duo même si son évolution m’a semblé assez singulier et habituel. Par conséquent, j’ai bien plus apprécié la relation entre Nahri et Ali, le prince égaré. J’ai trouvé ce protagoniste fortement intéressant car malgré sa place privilégiée dans cet univers obscurs et opprimant pour certaines populations, ce dernier commencera à se poser des questions quant à ce qu’il croyait connaître du monde et commencera à s’émanciper de ses représentations.

En somme, je regrette de ne pas avoir été transcendé comme je pensais l’être avec ce premier volet. Néanmoins, il est indéniable que j’ai été séduit par l’univers oriental grâce à son incroyable ambiance, retranscrite avec détails, et totalement convaincu par la richesse et la complexité de l’intrigue géopolitique portée par une mythologie parfaitement maitrisée et travaillée.

15 commentaires sur “Daevabad, tome 1 : La Cité de Laiton de S. A. Chakraborty

  1. Dommage pour les longueurs :/
    Je compte bien me faire mon propre avis : j’espère que j’apprécierai l’univers autant que toi ^^

    J'aime

  2. J’attend toujours mon livre avec impatience, voilà voilà… Cela dit, je suis contente de voir que le côté mythologique est très développé, c’est quelque chose qui me plait, tout comme les longues descriptions et les intrigues politiques donc j’ai l’impression que ce livre à tout pour me plaire ^^ J’espère juste qu’il n’y aura pas un triangle amoureux cliché (j’ai pris peur en te voyant parler à la fois d’un Djinn et d’un prince ^^)

    J'aime

    1. Oh ma pauvre et puis demain est férié. J’espère que tu l’auras la semaine prochaine. Pour ce qui est de l’univers tu seras ravie de découvrir un monde construit avec détail, le tout bercé par une intrigue importante et complexe. Je n’en dirais pas plus concernant les personnages et te laisse la surprise 😉

      J'aime

  3. Malgré les quelques longueurs, je retiendrai à quel point tu as été convaincu par l’univers que l’autrice semble avoir développé de manière à le rendre fascinant et accessible !
    Merci pour ton avis 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s