Classique·Jeunesse

Heidi de Johanna Spyri

Note : ★★★☆☆ — « Malgré la douceur et les bons sentiments de ce roman, je ne ressors pas totalement conquis de cette lecture. J’ai trouvé que cela était parfois beaucoup trop idyllique pour paraître totalement vraisemblable. Néanmoins, j’ai apprécié découvrir les paysages montagnards au travers des yeux de Heidi, cette enfant qui semble porter chance à celui qui la croise. »
lalocataire

Résumé :
Heidi, une jeune orpheline, part vivre chez son grand-père dans la montagne. D’abord effrayée par le vieil homme bourru et solitaire, elle apprend vite à l’aimer et découvre la beauté des alpages aux côtés de Peter, son nouvel ami. Mais la tante d’Heidi décide que cette éducation ne convient pas à une jeune fille. Elle la place dans une riche famille de la ville. Heidi va-t-elle supporter cette nouvelle vie, loin de la montagne et de son grand-père ?

Chronique :
J’avais en tête de passer un week-end bercé de lectures champêtres et bucoliques, parfaites pour le Challenge Cottagecore, c’est ainsi que Heidi s’est imposé à moi. D’autant plus que comme la majorité d’entre vous, je connaissais de nom ce personnage grâce à son adaptation animée qui a connu un succès assez retentissant à l’époque. Néanmoins, j’ai été surpris qu’il s’agissait à l’origine d’un roman, considéré de nos jours comme un classique de la littérature, ce qui m’a donné très envie de le découvrir dans sa langue originale.

De par ce ce choix et malgré un cadre totalement enchanteur et bucolique, j’ai ressenti quelques difficultés d’immersion. En effet, genre littéraire oblige, j’ai du faire force de courage pour être certain de bien comprendre ce que je lisais. Pourtant axé jeunesse, j’ai trouvé que la lecture de ce roman était assez fastidieuse par moments en comparaison à mon niveau d’anglais qui n’est pas si mauvais. Fort heureusement, je suis quand même tombé sous le charme des lieux champêtres et campagnards décrits par Johanna Spyri. Découvrir les rustiques montagnes et autres paysages alpinistes m’a fait voyager. Je me suis imaginé à mon tour entouré de sapins et de chèvres, à écouter les oiseaux chanter ou encore à flâner au gré du vent. C’est pourquoi, en ce sens l’auteure a su m’émerveiller et me tenir en éveil malgré une histoire parfois un peu trop pleine de bons sentiments. Quoi de plus normal pour un roman jeunesse et initiatique me direz-vous ? C’est juste que j’ai trouvé le résultat final un poil trop idyllique même s’il n’en reste pas moi louable.
Quand bien même sa coquetterie et au vu du contexte historique, certaines parties peuvent paraître assez dures à lire et abordent de forts sujets tels que la séparation, l’analphabétisme ou encore les différences de classes sociales entre les villageois et les citadins. J’ai trouvé ces thèmes fortement intéressants et traités avec justesse malgré une présence un peu trop pieuse à mon goût. Il est souvent question de dieu et celui-ci apporte bien souvent les solutions aux différents problèmes rencontrés par nos héros. Malheureusement, cela apporte une dimension datée à cette œuvre qui par conséquent, semble avoir assez mal vieillie de par certains aspects. Cependant, je ne regrette pas ma découverte et je recommande sa lecture pour au moins découvrir l’œuvre originale qui se cache derrière le dessin animé de nos aïeuls.

En ce qui concerne les personnage il en est de même. J’ai apprécié le caractère bon enfant et salvateur de Heidi mais je ne me suis pas attaché plus que nécessaire. Attention, celle-ci m’a fortement ému par moments mais j’ai ressenti parfois beaucoup trop d’insipidité. J’aurais voulu être plus percuté. Finalement, j’ai bien plus apprécié le personnage complexe et assez sombre de son grand-père. En effet, c’est une personnage marginal bien trop souvent jugé et dont seules les rumeurs semblent le faire exister aux yeux de tous. J’ai trouvé touchant comment Heidi parvient à s’acclimater à lui et à le faire évoluer constamment. Il en est de même pour Peter et Clara, ces chers amis. Cette dernière ne cessera de les porter continuellement vers le haut et malgré sa très grande maturité, j’ai trouvé cela presque incohérent pour son jeune âge.

Malgré la douceur et les bons sentiments de ce roman, je ne ressors pas totalement conquis de cette lecture. J’ai trouvé que cela était parfois beaucoup trop idyllique pour paraître totalement vraisemblable. Néanmoins, j’ai apprécié découvrir les montagnes au travers des yeux de Heidi, cette enfant qui semble porter chance à celui qui la croise.

14 commentaires sur “Heidi de Johanna Spyri

  1. Je ne connais Heidi que de nom, je n’ai même jamais vu une de ses adaptations.
    Ce n’est pas une lecture qui me disait envie et les points négatifs que tu soulignes me conforte dans ce choix.

    J'aime

  2. Je n’aurais pas pensé trouver un côté religieux dans ce livre, du coup pour l’aspect un peu datée de l’histoire, je passe mon tour. Merci pour cette chronique, belle journée 😊

    J'aime

    1. C’est assez courant pour les classiques de l’époque comme Les quatre filles du docteur march par exemple mais la c’est beaucoup trop.
      Je t’en prie c’est avec plaisir.

      Aimé par 1 personne

  3. C’est un roman que je découvrirais avec joie tout de même. Les adaptations ciné/dessins animés nous emmènent parfois trop loin du livre original et j’aimerais « comparer ». Moi aussi il a bercé mon enfance, j’avais dévoré les livres illustrés à l’époque ! Bonne semaine.

    J'aime

    1. Je trouve que c’est le mieux à faire pour son propre avis. Perso, je n’ai qu’un très vague souvenir du dessin animé. Il faut dire que ce n’est pas ma génération.
      En tous les cas j’espère que ta lecture te plaira.

      J'aime

  4. J’ignorais totalement qu’il s’agissait d’un livre à la base. Je regardais le film quand j’étais plus jeune. Quand j’ai vu ta chronique, je me suis dit que je le découvrirai avec plaisir. Au regard de ce que tu en dis, je ne suis pas sûre de le lire.

    J'aime

  5. Enfant, j’étais fan d’Heidi, du dessin animé, des livres illustrés et plus tard du roman, mais je vois tout à fait ce que tu veux dire par le côté un peu dépassé !
    J’apprécie dans ton avis que tu évoques le grand-père et la manière dont Heidi s’acclimate à lui, c’était la raison qui me faisait adorer l’histoire 🙂

    J'aime

    1. Je pense que j’aurais découvert ce roman dans ma jeunesse, je l’aurais beaucoup plus appréciée. En tous les cas ça reste intéressant à lire au moins une fois.
      Effectivement, j’ai trouvé la relation totalement touchante et belle à découvrir. Surtout qu’à la fin celui-ci retrouve les joies de la vie en collectivité.

      Aimé par 1 personne

  6. Au vu des problèmes que tu soulèves sur le style, l’ambiance, la « présence » de dieu, je je suis pas sûre que l’évasion à la montagne me suffise… Heidi ne sera clairement pas dans mes priorités de découverte 😅
    Mais merci de t’y être collée pour voir un peu de quoi il en retournait 😁

    J'aime

    1. Honnêtement tu fais bien car il y a bien mieux dans le genre classique jeunesse. Après cela reste intéressant de découvrir l’œuvre originale.
      Je t’en prie, c’est toujours avec plaisir.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s