Classique·Conte

Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll

Note : ★★☆☆☆ — « Je n’ai absolument pas été réceptif à ce conte pour enfants que j’ai trouvé beaucoup trop hasardeux et assez brouillon. Lewis Carroll se contente simplement d’énumérer une suite de situations plus drôles et loufoques les unes des autres sans apporter un réel scénario ni autre fil conducteur à son histoire, ce que je trouve regrettable. »


Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ?

Résumé :
« Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. » Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie.

Chronique :
Alice au Pays des Merveilles est un classique parmi les contes dédiés à la jeunesse qu’on ne présente plus tellement l’adaptation fidèle et réussie de Walt Disney à populariser ce dernier. Néanmoins, j’avais très envie de découvrir l’œuvre originale. C’est pourquoi, je n’ai pas hésité un seul instant quand je suis tombé sur cette intégrale en version originale et à petit prix.

Malheureusement, je dois reconnaître que j’aurais peut-être dû me contenter des vagues et bons souvenirs que j’ai encore aujourd’hui du film d’animation du fait de cette lecture assez désastreuse et chaotique. Je ne comprends finalement pas un tel succès. A travers son conte fantastique, Lewis Carroll se contente seulement d’énumérer des faits parfois drôles et loufoques et par moments enchanteurs sans réel fil conducteur entre eux. Ainsi, l’absence de scénario m’a énormément manqué et handicapé dans ma lecture que j’ai trouvé purement opportuniste. Je n’ai fait que suivre avec une extrême passivité la découverte du Pays des Merveilles sans réel enjeu derrière. J’ai donc suivi Alice dans sa quête et j’ai attendu bêtement quelques explications mais rien n’est jamais venu exceptée les dernières phrases du tout dernier chapitre qui semblent apporter un soupçon de réponse. Cependant, cette finalité se dévoile bien trop abrupte et bien trop soudaine pour parvenir à me convaincre un seul instant. C’est comme si l’auteur n’avait plus rien à apporter à son aventure et décidait de l’arrêter à cet instant. Bien que déçu de ma découverte mais ayant l’intégrale en ma possession, je suis allé voir les avis du second tome qui promettaient une suite bien moins hasardeuse que sa prédécesseure mais il n’en est rien. En effet et même si l’auteur apporte une légère intrigue à son univers, le rendu reste toujours aussi bancal. Alors soit je suis totalement hermétique à l’univers de Lewis Carroll, soit je n’ai plus mon âme d’enfant ou bien ses contes ne sont tout simplement pas pour moi car je n’ai pas plus apprécié que cela ce second volet.

Tout comme je n’ai pas spécialement apprécié le personnage d’Alice qui m’avait semblé fort mignonne, sympathique et attachante dans les premières pages. Finalement, cette dernière m’a bien souvent semblé assez hautaine et beaucoup trop cartésienne par rapport au reste du récit, ce qui créer une décalage assez important et qui n’est pourtant peu voir pas exploité par l’auteure. Certains y ont pourtant trouvé quelques analyses à réaliser mais je n’ai pas retrouver la pertinence de ces dernières suite à cette lecture. Cependant et bien que très peu réceptif à ce que j’ai pu lire dans cet ouvrage, je dois bien admettre que la plume de l’auteur est parfaitement accessible dans la langue de Shakespeare. Je n’ai rencontré aucune difficulté majeure et j’ai trouvé le résultat totalement fluide et facile à lire. Bien entendu je pense être passé à côté de certaines figures de styles et autres métaphores ou bien encore à côté de certains jeux de mots du fait de l’origine de la langue mais cela n’a pas amputé mon rythme de lecture et je peux donc vous encourager à débuter la lecture en version originale avec ce très court et dynamique roman.

Finalement, je n’ai absolument pas été réceptif à ce conte pour enfants que j’ai trouvé beaucoup trop hasardeux et assez brouillon. Lewis Carroll se contente simplement d’énumérer une suite de situations plus drôles et loufoques les unes des autres sans apporter un réel scénario ni autre fil conducteur à son histoire, ce que je trouve regrettable.

26 commentaires sur “Alice aux Pays des Merveilles de Lewis Carroll

    1. Les péripéties se répètent et se succèdent sans réel fil conducteur ce qui a gâché mon plaisir de lecture. Je m’attendais vraiment à découvrir une histoire loufoque et travaillée mais ce n’est pas le cas.

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai un vague souvenir d’avoir apprécier cette lecture, mais c’était il y a quelques années alors il faudrait peut être que je le retente 🙂 ce serait peut être l’occasion d’enfin lire le second livre d’ailleurs ! Mais en le lisant j’avais en tête la version des jeux vidéos de Mc Gee « Alice Madness » beaucoup plus sombre et glauque que le Walt Disney, ça a du influencer mon ressenti 🤭 Concernant le dessin animé, j’ai toujours trouvé Alice assez hautaine, comme toi avec cette lecture, elle veut toujours avoir le dernier mot 😇
    Au moins tu auras essayé, dommage que ça n’est pas marché. Belle journée Steven ! 🙂

    J’aime

    1. J’ai lu les deux dans la foulée et même si le second à le mérite d’avoir une once de scénario, ce n’est pas la folie non plus. C’est vraiment ce qui m’a dérangé dans cette lecture. Lewis Carroll énumère seulement plusieurs faits loufoques et assez étranges sans réel lien les uns avec les autres. Ajouter à cela que j’ai eu du mal avec le personnage principal et c’est la fin !
      Comme tu dis, j’ai au moins l’œuvre originale de ce classique qu’on ne présente plus 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne partage pas du tout ton avis haha 🙂 J’ai trouvé que ce qui était génial, c’est justement que l’histoire n’a ni queue ni tête, tout est absurde. Et c’est ce côté « brouillon », loufoque qui m’a plu. Par contre je l’ai lu en français et si je l’avais lu en anglais je pense que je serais passée à côté de quelques jeux de mots et références… Donc je suis bien contente d’avoir lu une traduction. En tout cas maintenant tu es fixé, et tu as quand même découvert un grand classique.

    J’aime

    1. C’est drôle mais tous les commentaires que j’ai sont du même avis, cette histoire semble vraiment vous avoir fait un très bon effet et fortement marqué. Je pense du coup que le ‘problème’ vient de moi et que je ne suis pas réceptif à ce genre de lecture 😉
      Content que ce classique te plaise tant en tous les cas !

      Aimé par 1 personne

  3. Aïe ! Dommage.
    L’univers d’Alice créé par Lewis Carroll est une merveille selon moi.
    Je l’ai lu en version bilingue, ce qui m’a apporté des plus afin de mieux comprendre les subtilités de la langue, des jeux de mots, des nombreuses références.
    C’est un essentiel à mes yeux.
    J’en avais fait une chronique : https://eleonoreb.wordpress.com/2018/05/26/les-aventures-dalice-au-pays-des-merveilles-lewis-carroll/
    C’est un conte philosophique…

    J’aime

    1. Je pense que je suis totalement passé à côté de cette lecture mais après je sais aussi que je ne suis pas forcément réceptif à ce genre littéraire. Un peu comme L’Alchimiste de Paulo Coelho qui m’a fait ni chaud ni froid. Je vais de ce pas lire ta chronique 😉

      J’aime

  4. Je n’ai jamais été très fan d’Alice aux Pays des Merveilles ; petite, ce dessin animé m’a terrifiée ! J’avais envie de tenter l’adaptation cinématographique, parce qu’il y avait Helena Bonham Carter dedans et que cette actrice me fascine, mais je ne me suis jamais vraiment lancée…

    Alors bon, j’avoue que ce livre ne me tentait pas vraiment, mais par curiosité je suis tout de même venue lire ta chronique. On ne peut pas dire que ça m’est persuadée XD !

    Sinon, as-tu lu les nouvelles adaptations Dysney, avec les histoires de Jafar, de la sorcière dans la petite sirène ou de Maléfique ? C’est un peu le même principe, je trouve, et je me tâte à en lire un !

    J’aime

    1. Personnellement, je garde un doux et chaleureux souvenir de l’adaptation proposée par Walt Disney et j’avais très envie de découvrir l’œuvre originale même si ce fut une déception je ne regrette pas mon choix.
      Concernant les nouvelles et autres réécritures de conte, je ne suis pas spécialement fan donc je ne pourrais répondre à ta question car je n’en ai jamais lu 😉

      J’aime

  5. J’adore Alice, non je suis obsédée par Alice, mais bien plus pour tout l’univers autour que pour l’œuvre en elle-même. Je pense relire les livres un jour mais dans une version offerte par une amie qui explique l’œuvre parce que je pense qu’il y a un sous-texte énorme et difficilement compréhensible sans être guidé. Quant à la VO, n’étant pas bilingue, je pense aussi qu’il est quasi impossible de comprendre la richesse des allusions, métaphores et références ou je me fais tout un plat d’un livre qui résulte plus d’un délire que de quelque chose de profond… Possible aussi 🙂
    En tout cas, désolée que cette lecture n’ait pas été convaincante ! Je ne me souvenais pas qu’Alice se révélait hautaine, mais ce n’est clairement pas un trait attirant !

    Aimé par 1 personne

    1. En réalité, j’adore aussi l’univers et j’aime son adaptation animée mais vraiment le texte me parait vraiment bien plus loufoque et sans sens que profond. Après c’est surtout moi qui doit se trompé et je suis plus que curieux de lire un jour ton avis sur cette édition agrémentée d’analyse car certaines personnes y lisent d’incroyables et d’importants messages que je n’ai pas su lire 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Il n’y a pas vraiment de sens profond ; c’est l’histoire d’une fillette qui grandit après avoir vécu de bien étranges péripéties.
        Pour ce qui est du texte en lui-même (je pense que, pour l’univers, beaucoup s’accorderont pour dire qu’il est vraiment intéressant et foisonnant), ça dépend grandement des traductions – ce sont les jeux de mots qui le rendent savoureux ! Je pense que, s’il n’est pas hyper accessible, c’est parce qu’il a deux lectures très différentes : celle pour les enfants, très simple, et celle pour les adultes, plus complexe avec ses sous-textes et interprétations, avec ses observations du monde.

        J’aime

      2. Je pense que le fait de l’avoir lu dans sa VO ne m’a pas forcément aidé finalement. Après comme je l’ai dit, je ne pense pas être réceptif à ce genre de lecture que j’ai trouvé assez pauvre dans sa construction. Je pense me pencher sur ce classique pour essayer de comprendre les sens cachés qu’il peut contenir 😉

        Aimé par 1 personne

      3. L’univers et la manière dont il a inspiré d’innombrables personnes me fascinent 🙂
        Après, comme souvent avec les classiques, c’est tout à fait possible que les interprétations dépassent largement ce que voulait dire l’auteur. C’est même probable…

        J’aime

      4. Malheureusement on ne le saura jamais mais après pourquoi pas, si l’analyse reste censée et cohérente elle ne peut être que plausible 😉

        J’aime

  6. bonjour, comment vas tu? je suis fan de l’univers. j’aime lire els adaptations, aussi éloignées ou proches qu’elles soient. mais c’est effectivement un livre controversé et difficile à aborder. passe un bon vendredi et à bientôt!

    J’aime

    1. Bonjour,
      Je vais bien et toi ? Merci.
      Effectivement tu as l’air d’aimer l’univers de Lewis Carroll que je préfère bien plus en film d’animation qu’à l’écrit.
      Bon vendredi à toi également et encore merci.

      J’aime

  7. Je ne suis pas surprise, c’est déjà l’image que j’ai des différentes adaptations du roman. Alors certes je l’ai en plusieurs éditions chez moi, mais surtout pour l’univers psychédélique qui rend super bien en dessins, plus que pour le texte que je crains de ne pas trop aimer comme toi ><

    J’aime

    1. Effectivement si tu as déjà ce ressenti avec les diverses et variées adaptations existantes, je pense ce n’est pas la peine que tu tentes cette lecture même si elle reste un classique à découvrir. Il y en bien d’autres dans le genre 😉

      Aimé par 1 personne

  8. Aïe, je dois le lire pour mon prochain semestre de cours à la fac et je dois dire que c’est sans doute la critique avec la pire note que je lis de toi. Je n’ai pas vu la version Walt Disney mais beaucoup apprécié l’adaptation au cinéma. En revanche, la version papier ne m’intéressait en rien. Une analyse poussée de l’oeuvre se révélera sans doute plus intéressante que l’histoire en elle-même !

    J’aime

    1. Si ce conte est à lire dans le cadre de hautes études c’est que je dois être clairement passé à côté de l’histoire et de sa morale. Du coup je serais plus que curieux de découvrir tout ce que tu apprendras de cette œuvre qui, j’espère, saura te séduire plus que moi ! N’hésite surtout pas à me partager ton avis et le reste 😉
      C’est drôle car je n’ai jamais vu le film et du coup je serais curieux de le découvrir suite à cette lecture. Je te recommande par contre fortement le film d’animation qui me semble très fidèlé.

      J’aime

      1. J’ai dû le voir une bonne dizaine de fois et je trouve que c’est un film qui se savoure autant enfant qu’adulte. Je pense d’ailleurs qu’il sera plus susceptible de te faire ressentir la fantasy du conte. Il y a d’ailleurs eu une suite que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir, tant le premier avait bien marché. Je garde en mémoire ta recommandation concernant le film d’animation qui me semble idéal en parallèle de ma lecture 🙂

        J’aime

      2. Ah mais je suis bête. Tu parles de l’adaptation de Tim Burton ? Si oui, j’avoue qu’elle me fait envie depuis sa sortie mais que j’ai jamais pris le temps.
        Je viens de me renseigner et effectivement le second tome a également été adapté. A voir si le folklore me plaira en film.

        Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.