Historique

La Sorcière de Sealsea de Philippa Gregory

Note : ★★★★★ — « Ce premier volet est donc une merveilleuse surprise. J’ai adoré mon incursion au sein de l’univers historique exploré avec force et brio par Philippa Gregory et porté par une délicieuse et séduisante plume. Les personnages féminins de ce roman en sont sa force et je me suis totalement attaché à Alinor, cette jeune femme cultivée dont la sagesse forge l’adoration et le respect, ainsi qu’à tous les autres membres de ce clan. »


1648. Une époque périlleuse pour toute femme indépendante…

Résumé :
A la veille du solstice d’été, l’Angleterre est déchirée par une guerre civile entre Charles 1er et le parlement insurgé. Cette lutte fait rage partout dans le royaume, et trouble même l’île de Sealsea, où vit Alinor. Descendant d’une famille de guérisseuses, la jeune femme est tous les jours confrontée à la pauvreté et aux superstitions.
Un soir de pleine lune, elle rencontre James Summer, un noble catholique, qui a pour mission de sauver le roi. Très vite, tous deux tombent amoureux. Mais l’ambition et la détermination de la jeune femme la distinguent un peu trop de ses voisins. C’est l’ère de la chasse aux sorcières et Alinor, une femme sans mari, qui connaît les plantes et qui s’extirpe soudain de la misère grâce à James, s’attire la jalousie de ses rivaux et éveille l’effroi du village.
Tout l’accuse…

Chronique :
Amateurs de romans historiques, il est impossible que Philippa Gregory vous soit inconnue. J’ai moi-même quelques œuvres, faisant partie de sa série  dans ma PAL et faisant partie de célèbre fresque The Plantagenet and Tudor Novels. Cependant et bien qu’il le tardait d’enfin découvrir sa plume, j’ai préféré le faire avec un roman indépendant mais qui finalement ouvre sur une toute autre série, toujours dédiée aux femmes de pouvoir de l’époque.

Je ne peux qu’approuver ce choix tant ce roman m’a offert un aperçu magistral de l’incroyable talent de l’auteure. J’ai tout simplement dévoré cette œuvre qui m’a littéralement fait vibrer. En ce sens, il est indéniable que Philippa Gregory sait de quoi elle traite et le fait avec précision et netteté. Le contexte historique se dévoile aussi riche que finement construit et le moindre détail est donné au lecteur, lui permettant une méticuleuse et fidèle retranscription historique. Néanmoins et son univers ne se passant pas au sein de la monarchie comme celle-ci nous a habitué, l’univers royal est absent et le conflit géopolitique sert juste de cadre à son intrigue. En effet, l’histoire dévoilée est dédiée au petit peuple et avant tout dédiée au statut et à la place de la femme au sein de cette société patriarcale. Sensible à ce sujet, j’ai été envoûté par le pouvoir conféré à ses héroïnes, faisant de ce récit, une œuvre féministe au possible et des plus séduisante. J’ai apprécié la forte sensibilité imprégnant en continue l’ambiance envoûtante de La Sorcière de Sealsea. Bien évidemment, il n’est pas question d’une histoire de sorcellerie et de magie à proprement parlé et comme beaucoup pourraient s’y attendre mais bien d’un récit dédié aux guérisseuses et aux accoucheuses d’antan. Appréciant tout ce qui attrait à la l’ésotérisme et j’ai été plus que réceptif aux parties dédiées à l’art de la wicca magnifiquement sublimé et traité dans ce roman. Ainsi, je me suis laissé envoûté par les dons détenues par les personnages ainsi que par leurs connaissances de la nature qui les entoure. Il s’agit là d’ailleurs d’un trait fort important de ce roman et les nombreux détails apportés aux descriptions m’ont permis de m’évader avec efficacité. Avec un style des plus visuel qu’il soit, celui de Philippa Gregory ne peut se dessiner qu’extrêmement fluide et addictif. Les pages défilent inlassablement et il m’a été difficile de refermer ce premier volet tant il traite de sujets divers et variés , tous aussi passionnants les uns que les autres. D’autant plus qu’il serait fort réducteur d’enfermer ce roman dans un seul genre littéraire tant il se dévoile aussi bien une oeuvre historique, qu’un roman d’amour ou bien encore d’initiation. Tant d’attraits ne peuvent que vous persuader de découvrir cette transcendante aventure.

Cependant, mon intérêt et mon entrain n’auraient pu être aussi vifs et intacts sans l’incroyable attachement que j’ai ressenti envers les personnages peuplant ce chapitre et en particulier ses figures féminines. Je suis tombé en admiration face au courage et aux idées de notre héroïne Alinor, cette femme forte et indépendante qui n’hésite devant rien pour survivre et s’élever au sein d’un univers où la femme ne détient aucun droit ni aucune connaissance mais seulement des devoirs. Cette jeune mère célibataire de deux jeunes adultes, Alys et Rob, verra son avenir transformé lorsque celle-ci rencontrera lors d’un rituel païen James, le prête aussi  mystérieux que secret. J’ai véritablement eu un coup de cœur pour ce personnage forçant le respect et l’empathie tant malgré la misère qui l’accompagne quotidiennement celle-ci brille par son altruisme et sa détermination. Ainsi, notre héroïne ne cesse de faire le bien autour d’elle. A tel point que cette bonté viendra ternir sa réputation et des accusions de sorcelleries seront lancées contre elle. Bien que révoltant, j’ai adoré ces parties mettant en avant l’incrédulité du peuple face à l’inconnu et face à une femme forte et indépendante, emplie de connaissance et de savoir qui n’est pas sans rappeler notre monde actuel. D’autant plus que Philippa Gregory ne se contente pas de peu et propose une véritable fresque sociale et familiale, aux multiples couleurs et dévoile une palette de personnages variée et des plus colorée. J’ai fortement apprécié découvrir les enfants abandonnés par leur père et dont l’intimité de leur relation avec leur mère se démontre touchante. C’est un véritable clan guidé par l’amour et le partage que se devine être cette charmante famille à laquelle vient se rattacher l’oncle maternel. La dynamique des multiples relations décrites par l’auteure apporte une véritable dimension sentimentale et émouvante à La Sorcière de Sealsea pour laquelle j’ai été plus que sensible et réceptif. Inconsciemment, je ne pensais pas autant m’être attaché à chacun d’eux et j’en ai été le premier surpris lorsque j’ai eu le cœur lourd au moment d’arriver à la dernière page. J’ai dors et déjà hâte de retrouver Alinor et les siens dans la suite de cette incroyable lecture.

Ce premier volet est donc une merveilleuse surprise. J’ai adoré mon incursion au sein de l’univers historique exploré avec force et brio par Philippa Gregory et porté par une délicieuse et alléchante plume. Les personnages féminins de ce roman en sont sa force et je me suis totalement attaché à Alinor, cette jeune femme cultivée dont la sagesse forge l’adoration et le respect, ainsi qu’à tous les autres membres de ce clan.

Cette lecture a été réalisée à l’occasion du Challenge Cottagecore – 2022 : Menu Rêveries au bord de l’eau/Méfiez-vous de l’eau qui dort.

10 commentaires sur “La Sorcière de Sealsea de Philippa Gregory

  1. Merci pour cette belle chronique où tu transmets bien la complexité et l’émotion de l’oeuvre et des personnages qui l’habitent. Je ne connais l’autrice qu’à travers l’adaptation de ses oeuvres dans les séries tv sur les reines anglaises, mais j’avais déjà adoré.
    J’ai bien envie encore une fois de me laisser tenter ><

    J’aime

    1. Merci à toi pour ce compliment. Je ne peux que t’encourager à te laisser tenter ! Personnellement, j’ai très envie de sortir ses romans qui figurent dans ma PAL concernant sa série majeure. Je t’avoue que je pense aussi me pencher sur les différentes adaptations.

      Aimé par 1 personne

  2. Ça donne très envie ! J’avais vu passer ce titre de-ci de-là sans jamais prendre le temps de m’intéresser à son histoire.
    De P. Gregory, je n’ai lu que Deux sœurs pour un roi, mais je comptais reprendre la série Plantagenêt et Tudors dans l’ordre (bien que tout n’ait pas été traduit en VF encore).

    J’aime

    1. Me concernant, c’est surtout son nom que j’ai souvent vu passer mais, comme toi, je voudrais lire dans l’ordre sa très grande série. C’est pourquoi j’ai préféré découvrir sa plume avec un roman indépendant qui, finalement, ouvre sur une nouvelle série passionnante et qui me donne encore plus envie de découvrir le reste de sa biographie dont Deux Sœurs pour un Roi qui est dans ma PAL avec d’autres 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Comme à peu près toutes tes lectures, ce roman me tente beaucoup, appréciant les romans qui proposent des personnages féminins forts ! Et même si je suis cartésienne à l’excès, j’aime également quand l’ésotérisme est au menu…

    J’aime

    1. Je te rassure, l’ésotérisme est présent mais jamais à outrance et c’est surtout l’idéologie/la religion wicca qui est mise en avant.
      Concernant le reste, je suis certain que notre héroïne sera séduire quiconque croisera sa route. Je suis vraiment curieux de rencontrer les grandes figures de l’histoire à travers la plume de l’auteure.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.